Banne

Banne Imaginez un petit village aux confins des Cévennes, dans le canton des Vans, chatouillant le bois de Paiolive, imaginez un village de caractère en Ardèche du sud dont les sommets calcaires évoquent la forme d’une corne…. Banne prendrait son origine du patois bano qui signifie corne. Mais pourrait tout aussi bien venir de l’époque gallo-romaine du nom d’un seigneur nommé Arnaud de Banne. Ou encore, version plus fantaisiste, du postulat que les habitants fabricants de panier en osier auraient donné ce nom à leur village.

Si Banne s’étend sur 3268 hectares, la moitié n’est que garrigue. Les habitants de Banne, les Bannards, accueillent de nombreux touristes pendant la période estivale et notamment lors de manifestations comme le Festival d’Art singulier Bann’art qui se tient dans les grandes écuries du château le week end de l’ascension et au mois de juillet.

Ce village médiéval s’articule autour de son église et son château reliés par de petites ruelles pavées bordées de maisons anciennes. Dans ce dédale de calades, on peut découvrir dans le « quartier du fort » des maisons cachées sous les ruines du château. Le château situé à 307 mètres offre une vue imprenable sur le Bas Vivarais : ainsi peut on distinguer Malarce caché derrières les arbres, Saint Pierre le Déchausselat perché sur la montagne et entouré de châtaigniers, Saint Jean de Pourcharesse et son clocher. On peut également observer le massif du Tanargue, les collines de Payzac, de Planzolles, Saint André Lachamp, la Tour de Brison et la Champ du Cros. Et plus loin encore, le clocher de Chassiers, la tour de Tauriers, le défilé de Montréal avec en arrière plan Gourdon et l’Escrinet.

C’est du château que la vue sur le Bois de Paiolive est la meilleure. Amateurs de légendes, ne manquez pas de vous y rendre. Cette forêt merveilleuse et étrange ornée de petits chênes verts, offre un décor bien singulier où le temps a creusé la roche blanche laissant des fissures plus ou moins profondes et découvrant de magnifiques sculptures minérales naturelles. Étendu sur 16 kilomètres, le Bois de Paiolive forme un ensemble chaotique étonnant tout de failles et de roche érodée. Le lieu parfait pour laisser libre cours à votre imagination et rechercher dans ce labyrinthe minéral l’ours et le lion, la tête du petit cochon, le pont des fées…

Festival Bann’Art dans les écuries du château
Auberge à Banne 

3 réponses

Les commentaires sont fermés.