Olivier de Serres

Institut Olivier de Serres – Mirabel

La Cocalière

Grotte de La Cocalière

« La visite guidée de la grotte de La Cocalière d’une heure se déroule sur parcours facile. Retour en petit train. Cadre exceptionnel qui s’ouvre à de nombreuses découvertes des merveilles de la nature : disques, perle des cavernes, bassins de cristal… Sentier découverte sur le site. »

Lire la suite

CAVERNE DU PONT D’ARC

Caverne du Pont d’Arc en Ardèche

La Caverne du Pont d’arc
Dans une grotte profonde les premiers artistes de l’histoire de l’Humanité ont peint un chef d’œuvre : des chevaux, des lions, des rhinocéros et bien d’autres animaux saisis sur le vif, courant, chassant ou s’affrontant.

36000 ans plus tard, des scientifiques, des ingénieurs et des artistes ont réalisé l’exploit unique au monde de reconstituer la grotte Chauvet – Pont d’Arc, inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Plongez au cœur de la Caverne pour découvrir le premier chef-d’œuvre de l’humanité dans un paysage souterrain à couper le souffle. Explorez dans de grands volumes en demi-obscurité : des concrétions féeriques, des vestiges paléontologiques au sol, des centaines de dessins et de gravures sur les parois.

Lire la suite

Au temps des Gaulois

GriotJe te disais mon ami, lors de ma dernière visite, que nous avions des ancêtres communs, Les Gaulois, comme me l’avais appris le vieux père missionnaire blanc qui nous dispensait son savoir au temps béni des colonies, cette adjectif faisant l’objet, tu le sais et je te l’ai déjà fait remarqué, d’une appréciation uniquement dépendante du côté duquel on se situe.
Tu as la chance d’avoir, dans ta magnifique région, des vestiges de la période de nos aïeux.

Alors, curieux comme un suricate, totem de nombreux griots de ma lointaine Afrique, je suis donc parti, armé de mon seul bâton à fuir (qui sert à faire décamper les mambas dans la savane), vers Alba la Romaine pour visiter le site de la ville romaine découverte il y a quelques temps sous les vignes et dont, moult indigènes de ta région m’ont fait part de la richesse de cette trouvaille.

Je me suis d’abord posé la question de l’intérêt que vous, Hommes blancs, avez de montrer, à vos amis d’aujourd’hui, comment vivaient ceux d’hier, ici, chez vous, alors que tout ceci….. Vous l’avez appris à l’école !!!
Chez nous, très peu de choses comme celles-ci existent ou alors, pas avec tant de recul dans le temps. Notre tradition orale suffit à bien connaître nos racines, nos coutumes ancestrales et surtout, elle n’ont pas changé dans le temps et moi, héritier d’une grande lignée de griots, je m’efforce de les propager.
Certains par ailleurs pourraient utiliser l’argument de la jeunesse de mon continent pour expliquer ce manque de vestiges et donc de trace de culture. Mais je me ferai un « plaisir rieur de hyène » à leur répondre que Lucie, Abel et Toumaï sont bien nés sur « Mon continent » et bien avant les dessinateurs des grottes de ta terre et des merveilles incontournables que représentent leurs dessins pour l’humanité. Nous étions donc les premiers….Cette fois au moins.

Mais, au fur et à mesure de ma visite sur ce site très étendu, je me suis rendu compte de l’importance que pouvait revêtir l’envie d’avoir la connaissance de ce qu’il y avait hier sur l’évolution des choses que l’on rencontre aujourd’hui et donc de l’importance que vous y portez. J’ai compris.
Il fallait donc le voir pour mieux le comprendre.

Il faut voir qu’il y a 2000 ans, les habitants de ta région avaient déjà imaginé qu’il ne pouvait y avoir de commerce sans route carrossable et sans grands axes pour se rendre au bord des fleuves et étendre ce commerce (et pourquoi pas en profiter pour également continuer leur invasion….). Certains d’entre eux ont même osé se déplacer durant plus d’une année pour aller construire un mur au nord le plus froid de ton continent…. Tout ce déplacement pour un mur. Tout un symbole.  Mais plus qu’un symbole, il s’agissait bien d’un signe de puissance qui a fait école aujourd’hui encore.

Ah, je m’égare tel un indien dans une ville.
Revenons donc à nos gaulois ou plutôt nos romains…

En dessous des routes disais-je,  ce peuple a imaginé installer des canalisations pour apporter l’eau et d’autres, pour faire partir les eaux sales. Imagines-toi que dans ton pays, il y a 40 ans de cela, les eaux sales coulaient au milieu des routes, jetées par les vitres et livrées au bon vouloir de quelque habitant qui serait lassé de les voir stagner avec leur lot d’odeurs puantes et de fièvre typhoïde…. (Il y a cela dans ton pays, cette maladie n’était donc pas uniquement africaine ????).
Ils avaient également pensé que l’eau d’un bassin pouvait être chauffée pour s’y baigner, s’y détendre et se soigner.

Et puis, sais-tu que, déjà à cette époque, des systèmes de levage étaient installés sur le bord de chaque magasin pour décharger les lourdes pièces portées par des charrettes tirées par des bœufs ou directement à dos d’âne ? Sais-tu surtout que ce système, déjà en place à cette époque, il y a 2000 ans, a été utilisé dans ton pays il y a encore tout juste 100 ans ?

Ceci sont des exemples parmi les nombreux que je pourrais t’évoquer mais, ta culture est tellement différente de la mienne, que je n’ai pas toujours les mots  pour l’expliquer.

Le mieux pour toi, pour ta descendance, serait que tu te rendes directement, par jour de soleil sur ce site particulièrement intéressant. Cette visite te fera découvrir ce que pouvaient faire tes ancêtres, ce qu’ils t’ont apporté et tu pourras, à ta guise mon ami, raconter ce que tu as vu, appris tel le griot que tu seras à l’occasion.

Visite, regardes, apprends et cultives autour de toi.

La graine de manioc que tu sèmeras mon frère, tel mon cousin le paysan congolais, pourra nourrir ta famille pour de longues années.

Je te laisse maintenant, il se fait tard et j’ai rendez-vous avec une chouette ardéchoise qui a beaucoup de choses à me raconter. Je t’en ferai partager un morceau quand ma tête sera moins fatiguée d’avoir tant réfléchi aujourd’hui.

Pour t’y rendre, c’est très simple. Site archéologique d’Alba la Romaine.