Lalevade

Située sur le coteau et sur d’anciens lits de galets de la rivière Ardèche, Lalevade tire son nom du mot occitan levada équivalent au français « levée ». Une levada était ici à l’origine un barrage de galets, sans ciment, en travers de la rivière. Elle permettait d’amener l’eau vers le « béal » ou la « béalière » (petit canal) qui irriguait les cultures et animait un moulin. Les crues de l’Ardèche n’ont laissé aucune trace matérielle des aménagements les plus anciens. Des barrages cimentés ont remplacé les levées provisoires au cours du XIXe siècle. La force hydraulique a permis l’essor de l’industrie textile à la même époque. Aujourd’hui les béalières de Lalevade sont encore entretenues pour l’irrigation des jardins. Une mini centrale électrique équipe depuis 2004 le barrage de « La Rosalie ».

Administrativement, Lalevade-d’Ardèche est née le 15 décembre 1903, en même temps que Pont-de-Labeaume sa voisine, de la séparation de son chef-lieu Niègles (aujourd’hui hameau de Pont-de-Labeaume), jugé trop haut perché par les habitants. En 1789, Lalevade-d’Ardèche (alors Niègles) produisait 5 000 tonnes de houille par an et contribuait au développement des industries du Vivarais.

Ce charbon trouve son origine dans une enclave de terrain stéphanien (schisto-gréseux) qui offre la plus grande étendue sur les communes de Lalevade et Prades (mine de Champgontier) et qui se prolonge en s’amenuisant en direction de Jaujac (mine de Sénentille) et La Souche. Les mines de Lalevade furent les principales mines de charbon du département avec celles de Banne.

En 1920, on comptait 1 350 habitants à Lalevade-d’Ardèche qui était alors une cité industrielle très active. Grâce à ses mines de charbon, ses usines de tannants, ses importants moulinages et scieries plus de 600 ouvriers trouvaient de l’ouvrage. Aujourd’hui, l’économie est orientée vers le tourisme et les services.

Horaire de l’office de tourisme
Saison d’été : de 9h à 12h et de 15h à 18h, du lundi au vendredi.
Autres saisons : mercredi, jeudi et samedi.
Téléphone : (33) 04 75 94 13 20

1 réponse

Les commentaires sont fermés.