Rosières

La commune de Rosières (1 629 ha) se situe dans l’Ardèche méridionale à la périphérie du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche, à une altitude de 160 m sur la vallée de la Beaume, à la rencontre de deux zones géologiques :
• d’un côté calcaire avec une végétation provençale (terrains de garrigues ; chênes, buis, lavande…)
• de l’autre côté de grès, premier contrefort des Cévennes.

Entre les deux, une plaine où se cultivent vignes, arbres fruitiers et cultures maraîchères. Ce village bénéficie d’un climat méditerranéen. À vingt minutes au sud d’Aubenas sur la route d’Alès, à cent kilomètres des villes comme Le Puy en Velay, Avignon, Valence, Montpellier et Mende, Rosières se situe aux portes de la Provence.

Par le passé, la commune de Rosières vivait essentiellement de l’agriculture, en témoignent les nombreux aménagements en terrasse (faïsses) des cultures. Ces terrasses, nombreuses aux environs du hameau de Balbiac, hébergent aujourd’hui la culture de la vigne. Ces terrasses produisent des vins de qualité (cave coopérative La Cévenole): Gamay, Viognier, Cuvée des Ducs de Joyeuse…

Le village vit aujourd’hui essentiellement du tourisme et de ses retombées directes et indirectes. La population est ainsi multipliée par 5 en période estivale. Cet accroissement de la population est permis par les nombreux gîtes et campings de la commune.
• Hameau et église romane de Balbiac.
• Cultures en terrasses (Faysses) des environs de Balbiac.
• Magnifiques gorges calcaires de La Beaume en partie aval de la commune.
• l’église romane de Rosières dont le clocher s’était effondré le 3 novembre 1839 fut reconstruite.

2 réponses

Les commentaires sont fermés.